…pleure.

En fait, non, il ne pleure pas: il est très en colère. Il me menace de téléphoner (si, si!) à la Direction des Affaires Sociale et de  me dénoncer pour maltraitance, manque de soin, manque d’amour…et bla-bla-bla!

C’est faux, je ne l’oublie pas. Parfois, j’ouvre une page, et émue par un souvenir je la referme doucement me promettant d’en écrire une nouvelle très bientôt.

Geneviève me l’a fait remarquer, l’autre jour. Elle a raison, une bonne résolution ne coûte rien et après plus d’un an de silence ma « belle-au-bois-dormant » va se réveiller en douceur. Remarquez bien que je vous avais déjà fait le coup du remord l’an passé et que vous pourriez ne pas en croire un mot!

On parie?

Mais parlons sérieusement. De tricot. Le tricot c’est sérieux. Aussi. Ce sera forcément dans le désordre, la faute aux photos dispersées ça et là et que je dois regrouper au plus vite. Existe-t-il des chiens de photographes comme ceux des bergers? Ils me seraient très utiles, croyez moi!

 

image

Morvarch by Lucy Hague
aiguilles 3,25. Laine Coolree 50% soie, 50% mérinos. Couleur « Old gold »

 

image

 

C’est Nataly qui m’a offert ce magnifique modèle. Nous l’avons tricoté ensemble avec bonheur et je rêve de reproduire ces belles torsades sur un autre ouvrage, pourquoi pas Taliesin?

Demain je vous parlerai de l’ouvrage en cours, toujours en co-production avec Nataly ( les KAL à deux, ça nous connaît!).
Un petit teasing?

 

image

 

C’est bleu marine, ça vous étonne?

 

 

…pendant une année? Parce que c’est long une année.
C’est dense.
Parfois c’est intense.
Et parfois c’est plus difficile.
Comme la cigale, ai-je chanté tout l’été? Même pas!
Mais j’ai lu- beaucoup, voyagé (ahhh, Venise! mais je vous en reparlerai plus tard- soupir!), tricoté comme pour un marathon, écouté des concerts, vu des opéras, des ballets…bref, je n’ai rien fait de très productif!
Pendant ce temps là mon ordinateur a pris la poussière, l’envie a déserté.

Mais un an ne peut résumer en un post…je vais y aller doucement, comme pour une convalescence. En commençant par un peu de tricot.
Si je retrouve les photos.

 

020

Modèle  (Petit) Artichaut by Solenn Couix-Loarer, aiguilles numéro 3,  Garnstudio DROPS Baby Merino colori fuschia 

Tricoté rapidement pour  une jolie petite Anicia qui a pointé le bout de son nez au mois de mai 2013. Comme tous les modèles de Solenn, ce fut un régal à tricoter tant les explications sont claires et le rendu final toujours conforme à nos attentes. De jolis boutons, un peu de Liberty…et voilà une maman toute contente.

021

 

Au mois de mai aussi, est tombé des aiguilles, du crochet le beau modèle  Sunny Spread  d’Ellen Gormley que nous avons fait en KAL à deux (!) avec Nataly, un régal à balader partout tant la petitesse des grannies le rend mobile et facile à crocheter où que l’on soit.

 

001

002

Cala Canyet: Laine Noro silk Garden lite coloris 3008, laine merino Katia 100%, crochet numéro 4,              

Le mien est parti tout droit faire les beaux jours de la maison catalane (d’où son nom) se vautrer sur un canapé ou faire le beau dans le jardin pour réchauffer les quelques soirées fraîches de fin de saison.

Je remercie toutes celles qui ont gentiment accueilli le retour des publications…comme il y a un grand retard, nul doute que de nombreux articles suivront celui-ci.
Bientôt.

 

 

…Le blog a dormi cent ans- ou presque.
Pourtant mon panier à tricot s’est rempli de nouvelles pelotes et de jolis projets, ma pile de livres a grandi au rythme de mes lectures, les voyages ont nourri mon imaginaire et m’ont laissé un goût de bonheur et de nostalgie intenses.
Cette belle au bois dormant, tout juste éveillée va livrer petit à petit ce qui l’a fait rêver depuis un an (oui, un an de long sommeil!)

Et pour commencer en douceur, le nouveau modèle (L.B.J. « Les Beaux Jours » bientôt sur Ravelry) de mon amie, la talentueuse Josette Darlay, est tout indiqué. J’ai testé son modèle en anglais- ce qui nous a valu de nombreux et joyeux échanges au téléphone.
Quelle joie (et que de questions!) de choisir le fil qui fera mon bonheur et magnifiera son joli châle. J’ai jeté mon dévolu sur de la Madelinetosh sport dans de ravissants tons de bleus. Comme j’aime les grands châles bien enveloppants, il m’a manqué un peu de laine sur la fin et rien ne m’a paru plus à propos que d’utiliser une autre sorte de Madelinetosh mais en mérino light cette fois-là et en jaune pour coller au nom de mon nouveau doudou: Sea side.

20140505-072037.jpg

Modèle JoDarlay test « english pattern ». Laines Madelinetosh sport coloris Cobalt, Betty Drapers blue, Mica. Madelinetosh Merino Light colori Candelwick. Soit environ 800 mètres de fil. Aiguilles 3,75.
Vous pouvez le retrouver sur Ravelry

…pour accueillir le printemps qui daigne enfin montrer le bout de son nez.

Ils ont tardé à déployer leurs ailes, les premiers rayons du soleil les ont jetés hors du nid.

 

 

 

 

 

 

Ouf! Il est terminé et je suis bien contente de m’y enrouler lorsque le temps fraîchit. Il m’aura fallu plus d’une année, avec des interruptions salutaires, pour en venir à bout!  Ma jumelle de châle me promet que le sien sera bientôt fini, il me tarde de voir nos deux « bébé » réunis!
Je profite de ce message pour remercier Dominique (qui se reconnaîtra!)…elle n’a plus de blog mais sans sa gentillesse mes oiseaux n’auraient pu prendre leur envol.

Le modèle est en parti de Christel Seyfarth pour les oiseaux et de Ruth Sorensen pour les fleurs qui le bordent. Laine shetland Spindrift de Jamieson’s achetées chez Loop sur des aiguilles de 3,25. Pour la bordure en double j’ai fait selon ma fantaisie, en flemmarde, avec des mailles glissées pour éviter de faire encore des kilomètres de jacquard! Le résultat me convient, même s’il n’est pas tout à fait orthodoxe!

Maintenant je passe à des occupations beaucoup plus light, un plaid au crochet est en cours, et cette fois, sûr, je vous en reparle très bientôt.

SPARKY

 



Ce chien adorable est né dans l’imagination de Tim burton. Son dernier film,  Frankenweenie, le met en scène avec tendresse et humour.
Helen Emms en a fait une adaptation bien charmante avec son crochet. Si charmante que je n’ai pas résisté, j’ai attrapé le mien pour agrandir la famille des « Sparky »! Lucas, un mignon bonhomme de 9 mois, en est le nouveau maître .

 

 

J’ai un peu souffert…cet animal est le propriétaire d’au moins…8 pattes!  Je ne suis pas la reine du crochet, loin s’en faut, et j’ai souvent défait. Mais qu’importe, je suis arrivée à mes fins et je suis ravie du résultat!
Je remercie sa créatrice, Helen Emms, pour ses bons conseils. Comme je suis la première à réaliser son modèle c’est elle qui a eu la lourde tâche de me guider quand mon vocabulaire « spécial crochet » laissait à désirer!

 

 

Je ne peux pas terminer ce post, qui sera à n’en pas douter le dernier de l’année, sans vous souhaiter le meilleur pour 2013. Que l’année qui arrive soit pour vous pleine de belles surprises, d’enthousiasme, de douceur et de bonne santé. On se revoit l’année prochaine pour partager encore nos coups de coeur pas très raisonnables, nos petites folies, nos envies et beaucoup d’autres choses encore.

je me suis un peu avancée quand j’ai promis de poster plus souvent et REGULIEREMENT…j’ai honte, un peu seulement! Il faut dire que ma production tricot s’est sérieusement ralentie ces derniers mois et que mon courage a suivi la même voie.

Néanmoins je n’ai pas totalement abandonné mes aiguilles et une paire de mitaines et un châle ont vu le jour.

 

 

 Sweet Dreams, Modèle Boo Knits,  Madelintosh Mérino light, Aig numéro 4


Cette merveilleuse laine  vient de chez L’Oisivethé et m’a enchanté par son rendu doux et léger.

 

Ont suivies des mitaines pour déstocker la Cascade Héritage qui restait de mes chaussettes. Là, j’ai un peu traîné, deux mois pour des mitaines c’est long! Quand je vous disais que ce n’était la grande forme! Il n’empêche, elles sont terminées et le temps se mettant au froid, je vais être ravie de les trouver.

 

Modèle Fluffy Knitter Mitts by Paula McKeever. Laine Cascade Héritage, aig numéro 2,5

 

Pour finir je suis ravie d’informer mes lectrices toulousaines que les 7,8 et 9 décembre vous pourrez rencontrer le collectif   Malmö et Lulea au numéro 6 de la rue Roquelaine. Ces créatrices pleines de talent vous feront découvrir leurs  ravissantes et poétiques créations.

 

Malmö et Lulea

Alors, on s’y retrouve?

…est déjà là!
Comme le lapin d’Alice je suis en  retard…j’ai des tonnes de choses à raconter. Mais trop, c’est trop…je passerai donc vite fait sur les belles vacances, le soleil, les bons livres, pour entrer dans le vif du sujet « tricot »!

De mon merveilleux weekend en roulotte j’ai rapporté des souvenirs, de nouvelles amitiés et un sac improbable digne héritier des années 70! Qu’importe, je n’ai pas le look frileux: il me plaît! Coté couleurs il ne fait pas dans la dentelle, je me suis lâchée sachant que de toutes façons il trouverait facilement une famille d’accueil s’il me venait l’envie de l’offrir.

 

Sac boule 29-210-44 Striped Bag by Pierrot (Gosyo Co., Ltd). Laines Jamieson’s Shetland Spindrift

Côté tricot je me suis régalée en tricotant en pleine chaleur les jolies chaussettes de Verybusymonkey, Cadence Socks. C’est la première fois que j’utilisais de la laine de Cascade Yarn, et Héritage m’a conquise sur le champ! Douce et parfaite comme rendu, cette laine a sublimé un modèle qui ne demandait que ça.

Modèle: Cadence Socks by Verybusymonkey. Laine Cascade Héritage. Aiguilles numéro 2,5

 

J’ai profité de mon délicieux séjour à Biarritz pour commencer un cardigan pour une petite fille. Le modèle de Solenn Couix-Loarer, Miss Korrigan m’a semblé idéal pour mettre sur une jolie robe.

 

Miss Korrigan ,Laine Katia, Mérinos 100%. Aiguilles numéro 4

J’ai des tonnes d’envies, de très belles laines…et je cherche « Le Modèle » qui me fera tout lâcher pour foncer sur mes aiguilles! j’espère qu’il ne va pas tarder à se montrer…en attendant, pour préparer l’automne qui pointe son nez, j’ai commencé le joli « Honey cowl » de Madelintosh. Mais la photo est pour plus tard!

Bonne semaine, à très bientôt.

J’avoue avoir grand peine à trouver les mots tant les deux jours que j’ai passés avec Cécile et la bande des crocheteuses a été riche en émotion. Dans ce pays écrasé de soleil les roulottes nous attendaient. Et de merveilleuses rencontres aussi.

20120723-072727.jpg

« ma » Sara était là, comme un nid qui n’attendait que je me love dans son alcôve. Bientôt, elle fut remplie de laine, de visites, de bonheur.

20120723-073138.jpg

Nous avons mis en commun notre passion, notre joie, nos rires autour d’une table jonchée de pelotes multicolores

20120723-112130.jpg

La nuit qui vint nous enveloppa de jazz manouche et j’ose dire que ce moment parfait nous mis les larmes aux yeux.

20120723-112358.jpg

Merci Cécile d’avoir continuellement veillé sur nous, créant comme une magicienne du bonheur à foison.

Ce post écrit avec l’IPad et son application WordPress, n’est pas comme d’habitude. Je ne sais pas m’en servir…et même les mots qui dansent dans ma tête n’arrivent pas sur le clavier. Pardon pour les photos mal composées qui sortent brut de brut de la carte mémoire de l’IPad.

…qui finit bien.

C’est ainsi que j’ai terminé le pull Shellseeker de Heidi Kirrmaier. Comme d’habitude je n’ai pu m’empêcher de changer quelque chose. Une bricole, un rien du tout! Enlever la poche de devant m’a semblé plus adapté à ma stature. C’est donc sans état d’âme que j’ai supprimé ce qui faisait, quand même, le charme de ce pull! Il reste que la construction très travaillée est superbe et qu’il tombe à merveille.
Je vais l’aimer, je vous le dis…après 15 ou 20 lavages dès qu’il aura fini de m’arracher la peau! La laine d’Islande n’ est pas des plus douces…

 


Et maintenant, me direz-vous? Eh bien, une folle envie de chaussettes laine à chaussettes m’a emportée dans le cycle infernal d’achats irraisonnés. La raison d’une tricoteuse ne se mesure pas de la même manière que celle du vulgaris homo sapiens. Rien à voir.
La tricoteuse succombe à des envies irrépressibles qui ne se soignent qu’avec la carte bleue. Et avec de la laine. Toujours plus.
Sur les bons conseil de Cécile , j’ai mis mon nez sur le site de l’OisiveThé qui faisait des promotions de laine Juno. Ahhh, la belle laine…si belle qu’à peine reçue je me suis dit que mes pieds ne méritaient sûrement pas un tel luxe.
Mais maintenant,  je voulais des chaussettes. Et je n’avais plus de laine à chaussettes.
Vous me suivez?
C’est chez Fifi Jolipois que je suis devenue l’heureuse propriétaire de 2 écheveaux de Cascade Héritage, un peu moins luxueuse mais néanmoins très belle dans ce violet puissant.

 

 

Modèle Cadence Socks by verybusymonkey. Laine Héritage Cascade yarn. Aig. Hiya hiya 2,5.

Je les tricote (grande première!) en même temps sur la Rolls des aiguilles circulaires, mes toutes nouvelles Hiya hiya en bambou, solides et douce comme une peau de bébé!
Je vous en reparle très bientôt.

 

…mais sûrement, je tricote. Après le petit Korrigan adopté dans mes multiples voyages aériens, j’ai rajouté au cardigan un doux lapin trouvé en furetant sur Ravelry. Ceci pour déstocker le peu de laine qui restait. En fait, je me suis bien amusée à crocheter cette mini-bestiole!

 

Modèle Minazara «  The boxy skirt bunny » crochet 1,5. Restes de Malabrigo sock, Soie orange Habbu. Modèle gratuit.

Ensuite je me suis remise à mon pull un peu délaissé ces temps-ci. Dommage  car je pense qu’après un bon blocage je serai ravie de porter ce joli modèle de  Heidi Kirrmaier, trouvé lui aussi sur Ravelry. Je l’ai un peu modifié (je sais, je ne peux pas m’en empêcher!) en enlevant la poche ventrale. Mais la structure reste la même et l’ayant essayé je sais que sa ligne fluide près du corps sera parfaite pour moi.

Laines bleues( Alpaga marine Caserita et Ístex Loðband Einband marine / Icelandic Laceweight) et noires ( Ístex Loðband Einband noire / Icelandic Laceweight et fil noir ultra fin offert par la fée du pigeonnier et rapporté du Maroc) tricotées ensemble en 3,25.

J’ai attaqué les manches en magic loop, et si je m’y tiens je pourrai peut-être en faire un compagnon pour les fraîches soirées de l’été.
Mon « châle aux oiseaux » partira dans son sac à ouvrage faire un petit tour en Catalogne quand l’heure des vacances aura sonné. En attendant nous sommes convenus, lui et moi, d’une courte séparation bénéfique à tous les deux!

Archives
Retrouvez-moi chez:
Follow Me on Pinterest


www.flickr.com
Newsletter

Entrez votre adresse mail: